Combien ça coûte ? Sécuriser son logement 

Securiser son logementDans quelques semaines sonnera l’heure des vacances d’été ! Pour les angoissés qui craignent de laisser leur logement le temps de leurs congés, voici un tour d’horizon des différentes options, des moins chères aux plus onéreuses, pour partir serein et déconnecter totalement.

Gratuit : Misez sur la solidarité ou sur les forces de l’ordre

Compter sur la bienveillance de vos voisins et inversement pour dissuader les cambrioleurs ? C’est le principe de « Voisins vigilants » un système communautaire à activer en ligne, à l’échelle d’une copropriété, d’un quartier… Signalé par des panneaux et des autocollants, il repose sur une surveillance mutualisée et le signalement aux forces de l’ordre des comportements suspects. Autre alternative gratuite, l’Opération Tranquillité Vacances(OTV), déployée durant les vacances scolaires. Ici, des patrouilles régulières des forces de l’ordre vérifient les alentours de votre logement. Pour en profiter, inscrivez-vous auprès de votre mairie, au commissariat ou à la gendarmerie. C’est gratuit !

De 15 à 120 euros : Détectez, sécurisez !

Obligatoire depuis mars 2015 dans chaque logement, le détecteur de fumée est un minimum pour assurer la sécurité de votre famille. Comptez à partir de 25 euros. Plus chers, certains modèles connectés vous préviennent en cas d’incident par une alerte SMS ou une notification sur smartphone. Pratique en cas d’absence ou pour une résidence secondaire. Une précaution à doubler d’un détecteur de monoxyde de carbone pour les foyers équipés d’une cheminée, d’un poêle à bois ou d’une chaudière. Quant aux détecteurs de mouvement (à partir d’une dizaine d’euros), installez-les en extérieur. Reliés à un ou plusieurs luminaires, ils déclenchent un système d’éclairage automatique dès qu’une présence est détectée.

De 100 euros à plus de 2 000 euros : Une alarme pour dissuader

A acheter en kit dans une grande surface spécialisée, l’alarme offre un bon moyen pour dissuader les cambrioleurs. Elle comprend une centrale (avec ou sans fil) à laquelle peuvent être reliés différents capteurs : de présence, de mouvement, d’ouverture des portes et fenêtres, de choc sur les vitres, etc. En cas de détection, en plus de la sirène, on peut y adjoindre un générateur de fumée pour déstabiliser les intrus. Mais attention aux surcoûts avec certains systèmes complexes dont l’installation doit être confiée à des professionnels.

De 20 à plus de 60 euros / mois : La télésurveillance pour votre tranquillité

C’est la formule la plus perfectionnée. Elle conjugue une alarme reliée à un centre de contrôle opérationnel 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. En cas d’intrusion, un opérateur vous contacte immédiatement et, suivant l’option retenue, dépêche un agent de sécurité sur place et/ou, si nécessaire, prévient les forces de l’ordre. Le contrat peut aussi prévoir la présence d’un gardien pour sécuriser votre logement jusqu’à votre arrivée.

Disponible auprès des professionnels de la sécurité, des banques, des assureurs voire des fournisseurs d’accès à Internet, vous pouvez façonner votre propre service de télésurveillance grâce à des packs (base, confort) et des options (intervention à domicile en cas d’intrusion, détecteurs supplémentaires…). Le bon conseil avant de souscrire ? Surveillez les promos, comparez et vérifiez la durée d’engagement (minimum 1 an).

De 150 à 500 euros : Gardez votre logement à l’œil !

Pour vidéosurveiller votre logement, deux solutions. Nouer un contrat avec une entreprise de télésurveillance qui propose cette option, moyennant un engagement et un abonnement à régler mensuellement, ou opter pour un système de caméras connectées à poser soi-même. Avec reconnaissance faciale, vision nocturne, haut-parleurs, fonction enregistrement et/ou capteurs permettant de repérer une tentative d’effraction, les caméras connectées permettent de garder un œil en permanence sur son intérieur à distance, depuis un smartphone, une tablette ou un ordinateur. Attention, certaines options sont parfois payantes : envoi d’un agent de sécurité, alertes en cas d’intrusion, service de télésurveillance…

A partir de 100 à 150 euros la semaine : Offrez-vous un gardien à domicile

S’offrir un gardien à demeure durant vos absences est une solution désormais à portée de toutes les bourses… ou presque ! Grâce à des organismes comme Home Sitting, Ilidor ou Partir Tranquille des particuliers triés sur le volet, le plus souvent des retraités bénévoles, s’installent chez vous pendant vos congés et veillent sur votre home sweet home. A eux la découverte de votre région et un hébergement gratuit, à vous la tranquillité d’esprit de savoir votre logement occupé. A noter : des sites spécialisés, comme Ani-maison ou Ani-seniors, proposent en plus la garde de vos animaux de compagnie.

Share