La dynamique du marché immobilier devrait se poursuivre en 2017

Avec une progression du nombre de ventes de 10 % accompagnée d’une évolution des prix de + 1 % au niveau national (3,6 % en Île-de-France), le marché immobilier a confirmé sa bonne santé en 2016, selon ORPI. « Les taux historiquement bas ont dopé le marché », commente Bernard Cadeau, président de la coopérative. Quant au prix moyen du mètre carré, il s’est renchéri de + 1,5 %, à 2 575 €/m² pour les logements de 1 à 3 pièces, avec une moyenne de 3 175 €/m² pour les appartements et 2 015 €/m² pour les maisons. En revanche, les surfaces plus grandes stagnent ou accusent une légère baisse. Le montant moyen des ventes suit également la tendance. Il augmente légèrement (+ 1 %), pour s’établir à 202 000 € en 2016 : 177 000 € pour les appartements et 223 000 € pour les maisons.

Fluidité du marché et baisse des loyers

Côté vendeurs, une bonne nouvelle : les délais de vente supérieurs à 100 jours d’il y a deux ans ne sont plus qu’un mauvais souvenir. En 2016, 79 jours suffisaient en moyenne pour finaliser une transaction chez Orpi (81 jours au premier semestre). Côté locataires, les loyers, eux, s’inscrivent en repli de 2,5 % en moyenne sur l’année 2016, recul pouvant aller jusqu’à – 7 % pour les maisons. Une évolution qui montre, pour Bernard Cadeau, que « les propriétaires bailleurs ont compris qu’il est dans leur intérêt de conserver un locataire longtemps avec un loyer raisonnable plutôt que de faire de la spéculation sur le court terme en poussant les prix ».

Perspectives 2017 : les prévisions d’ORPI

Une remontée des taux est probable, mais « il n’y a à mon avis pas de risque que les taux remontent de façon spectaculaire », prédit le président du réseau leader des agences immobilières en France. Or une hausse modérée pourra toujours être absorbée, notamment en jouant sur la durée des emprunts. En revanche, une forte hausse mettrait plus que jamais la question de la solvabilité sur le devant de la scène. Ce qui constitue une des problématiques centrales pour le logement dans le cadre de la présidentielle 2017. ORPI poursuit les échanges, sur ce sujet notamment, avec les candidats au travers de ses ORPI Labs, tout en appelant de ses vœux une politique du logement lisible, stable et cohérente pour 2017.

Share