Des vendeurs de plus en plus raisonnables

fond_surL’indicateur des écarts de prix ORPI, Explorimmo et Le Figaro Immobilier, a vocation à prendre le pouls de la variation des prix sur le marché français. Il mesure l’écart entre le prix de mise en vente et le prix de vente final, au national, par ville et par type de bien (du studio au 5 pièces et plus).

Le dernier baromètre, publié fin février 2016, confirme la tendance observée au cours des cinq précédentes vagues. Mois après mois, l’écart se stabilise entre le prix de mise en vente et le prix de vente final. Sur un an, dans l’Hexagone, le prix moyen initial de vente s’est établi à 210 840 euros contre 201 280 euros pour le prix réellement signé chez le notaire, soit une différence de 4,50 % en moyenne. Dans les grandes villes, il ne baisse pratiquement plus. Il se maintient notamment sur Lyon (- 2,25 %) et Paris (- 2,70 %), où l’écart reste limité et les prix élevés. A contrario, les bassins économiques en difficulté concentrent les plus gros écarts de prix, comme Boulogne-sur-Mer (- 10,60 %), Béziers (- 10 %), Bourges (- 9 %), Périgueux (- 8,90 %), Evreux (- 8,60 %) ou encore Tourcoing (- 7,90 %).

Pour aller plus loin

L’intégralité des données du baromètre est à découvrir sur le site Explorimmo

Share